Première adresse mail : le piège à éviter

Vous aller créer votre société, vous réservez un nom de domaine et créez votre première adresse e-mail (par exemple contact@masociete.com). Ce nouveau mail vous servira d’adresse de contact pour l’administration et à échanger avec vos futurs clients. Vous l’utiliserez peut-être aussi comme adresse de contact sur les Pages Jaunes. Le piège à éviter !

En associant cette adresse mail aux nouvelles coordonnées de votre société, vous prenez en effet le risque de vous faire inonder de publicités non sollicitées, de spams. Les coordonnées de votre entreprise peuvent effectivement être revendues par des organismes comme les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), mais elles peuvent également être « scrappées », c’est à dire dérobées par des logiciels ou applications récupérant des données en masse sur le net. L’e-mail de votre société sera alors utilisée par des sociétés en tout genre qui vous vendront des objets publicitaires, des machines à café, des voitures etc…

Et vous passerez du temps chaque matin à trier les bons mails parmi les spams, à séparer le bon grain de l’ivraie. L’envoi de newsletters sans consentement préalable est interdit ! me direz-vous… Oui, sauf que le RGPD ne concerne que les particuliers et non l’envoi de messages entre sociétés (B to B).

Créer une boîte mail pour sa société.

La solution ? Créez un premier mail qui servira à toutes les premières formalités administratives mais que vous ne consulterez que de temps en temps. Puis créez un second mail que vous utiliserez pour communiquez avec vos clients et que vous pourrez aussi transmettre aux services fiscaux. Petite astuce qui vous fera gagner beaucoup de temps !

Si vous ne savez pas comment créer des boîtes mails pour votre société, vous pouvez contacter la SAS Nexergo qui vous accompagnera dans vos démarches.